Comment peut-on définir l’Art ?

Qu'est-ce qu'une Oeuvre d'Art ?

Les définitions de ce concept varient largement selon les époques et les lieux, et aucune d’entre elles n’est universellement acceptée. Avec l’extension de la notion d’art, on arrive à un ensemble très hétérogène regroupant l’Art antique, l’art moderne, l’art religieux, l’art dans les autres pays du monde (Chinois, japonais, tibétain, indien, persan, dravidien…). Il s’attache aussi aux catégories sociales (Art des musées / l’art de la rue). Parfois même l’un rejoint l’autre comme les affiches de French-Cancan de la fin du 19ème siècle.

La définition que vous trouverez aujourd’hui dans de nombreux dictionnaires :

Une œuvre d’art, ou un objet d’art, est un objet ou une création artistique ou esthétique. C’est généralement un élément fait par un artiste.

On s’y perd un peu… et encore plus quand on voit ce qui est exposé dans certains musées :

La Fontaine DUCHAMP

3ème réplique, réalisée sous la direction de l’artiste en 1964 par la galerie Schwarz. Faïence blanche recouverte de glaçure céramique et de peinture. Exposée au musée national d’art moderne de Paris

Artiste : Marcel DUCHAMP
Date : 1917
Type : Urinoir en porcelaine manufacturée
Technique : Ready-made (Terme propre à l’auteur)
Dimensions (H × L × l) : 63 × 48 × 35 cm
Localisation : 10 reproductions

Précision : “La Fontaine DUCHAMP”  est un ready-made (1), c’est-à-dire un « objet tout fait », autrement dit une idée que Marcel DUCHAMP a eue de « choisir » un urinoir industriel en vue d’une exposition d’art moderne au lieu de faire une sculpture de ses mains. L’objet original est un simple article de sanitaire acheté dans un magasin de la société J. L. Mott Iron Works, à New York. Marcel DUCHAMP a ajouté à l’aide de peinture noire l’inscription « R. Mutt 1917 ». L’objet est pivoté d’un quart de tour de façon que la face, usuellement verticale, soit posée à l’horizontale.

Marcel DUCHAMP

Il est né à Blainville-Crevon, le  et il est mort à Neuilly-sur-Seine, le  C’était un peintre, plasticien, homme de lettres français, naturalisé américain en 1955.

Depuis les années 1960, il est considéré par de nombreux historiens de l’art et de critiques comme l’artiste le plus important du XXème siècle. Déjà,  André Breton le qualifiait d’« homme le plus intelligent du siècle ». Notamment grâce à son invention des ready-mades (1), son travail et son attitude artistique continuent d’exercer une influence majeure sur les différents courants de l’art contemporain. Rare artiste n’appartenant à aucun courant artistique précis, Marcel Duchamp a un style unique. Cassant les codes artistiques et esthétiques alors en vigueur, il est vu comme le précurseur et l’annonciateur de certains aspects les plus radicaux de l’évolution de l’art depuis 1945. Les protagonistes de l’art minimal, de l’art conceptuel et de l’art corporel (body art), dans leur inspiration, leur démarche artistique et idéologique, témoignent de l’influence déterminante de l’œuvre de Duchamp. Il aurait également été, d’après les nombreux essais qui lui sont consacrés, l’inspirateur d’autres courants artistiques dont le pop art, le néodadaïsme, l’op art et le cinétisme.

(1) Un ready-made est un objet manufacturé qu’un artiste s’approprie tel quel, en le privant de sa fonction utilitaire. Il lui ajoute un titre, une date, éventuellement une inscription et opère sur lui une manipulation en général sommaire (retournement, suspension, fixation au sol ou au mur, etc…), avant de le présenter dans un lieu culturel où le statut d’œuvre d’art peut lui être conféré.

Deux bons exemples très connus sont La Roue de bicyclette de Marcel Duchamp et La Tête de taureau de Pablo Picasso.

L’art est une activité humaine. Le produit de cette activité ou l’idée que l’on s’en fait s’adressent délibérément aux sens, aux émotions, aux intuitions et à l’intellect. On peut affirmer que l’art est le propre de l’humain, et que cette activité n’a pas de fonction pratique définie. On considère le terme “art” par opposition à la nature “conçue comme puissance produisant sans réflexion” et à la science “conçue comme pure connaissance indépendante des applications”.

Je conclurai cette définition par ma propre vision de l’art.

Aimer une oeuvre d’Art, c’est d’abord et avant tout être passionné. Passionné de l’autre et se connecter à ses émotions. Quelque soit le prix, la taille, la côte de l’artiste, une oeuvre artistique doit rester un coup de cœur, une émotion, une envie irrésistible de partager cet objet qui nous fait vibrer, qui illumine notre journée, nous apporte du bonheur.

Aimer une oeuvre d’Art, c’est être touché par l’autre et accepter de se trouver projeté dans son univers. C’est le rejoindre et vivre ainsi cette passion.

Vous pouvez, vous aussi, créer votre définition de l’art.

Laisser un commentaire