Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Berder est une petite île privée de 23 hectares reliée à Larmor-Baden par une chaussée noyée à marée haute. C’est l’une des plus connues du golfe du Morbihan avec l’île d’Arz et l’île aux Moines.

Un cadre privilégié

A marée basse, au départ de Larmor-Baden, nous pouvons accéder à Berder à pied ou en voiture par un passage étroit.

C’est une propriété privée mais il est néanmoins possible d’en faire le tour à pied (2,6 km). Nous pouvons ainsi découvrir une variété végétale de type méditerranéen, peu commune dans la région. L’île est aujourd’hui un havre de verdure coloniale avec de belles collections de palmiers et de majestueux résineux grâce à un micro-climat unique en son genre.

Au Sud, nous découvrons une vue magnifique sur le courant de “la jument”, le deuxième courant d’Europe par sa puissance.

Un bref historique

Les propriétaires successifs

Petite histoire

C’est en 1879 que le comte Arthur Dillon (1834-1922) acheta cette île. C’était un ancien officier de cavalerie et secrétaire général de la Compagnie du câble transatlantique. Il n’existait alors à cet endroit qu’une petite ferme. Le comte fit alors ouvrir une carrière dans la partie ouest. Ceci facilita la construction de la chaussée d’accès, d’un ensemble important d’ateliers et de bâtiments d’habitation luxueusement meublés, d’une tour octogonale de cinq étages, d’une résidence d’artistes , d’écuries et d’un manège.
Il créa un parc paysager et fit bâtir la chapelle Sainte-Anne en 1885 pour le mariage de son fils. (la famille y est enterrée)

Les projets du Groupe Giboire

Après avoir fait face à de multiples règles d’urbanisme qui ne cessent de se superposer, le groupe immobilier rennais se lance enfin dans la construction d’un hôtel 4 ou 5 étoiles de 80 chambres avec piscine, spa, hammam et bar.

Les bâtiments existants sont conservés. Il n’y aura pas de nouvelle construction. Le patrimoine bâti, qui est fortement dégradé sera restauré. Un bâtiment sera détruit et reconstruit à l’identique.

Il souhaite ouvrir, dans l’une des deux maisons située près du passage, un restaurant de fruits de mer, les pieds dans l’eau.

Le lieu de promenade via la petite chaussée submersible sera ouvert au grand public. L’accès aux visiteurs sera donc toujours permis, comme il l’est aujourd’hui et depuis de nombreuses années. Il y aura aussi un passeur à marée haute entre l’île et le continent. Sa maison près du passage sera conservée.

Il semble que tout soit fait pour protéger et conserver ce bijou du patrimoine morbihannais.

Le projet immobilier respecte parfaitement le bâti existant et son environnement. Les espaces remarquables seront conservés. Il sera un attrait magnifique pour ce territoire.

Un cimetière de bateaux

Sur la plage de la côte nord de l’île on trouve quelques bateaux couchés sur le flanc que le temps ronge petit à petit. Les algues recouvrent les moteurs. La peinture s’écaille. Le bois travaille sous l’influence du temps et des marées…

Laisser un commentaire

Fermer le menu