Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La nature est belle, prenons le temps de l'apprécier

La nature préservée dans un cadre aménagé.

Je vous emmène sur le chemin des douaniers. Aujourd’hui, les frontières ont disparu et les douaniers ne parcourent plus les côtes, mais il nous reste les chemins. Le GR34 fait le tour de la Bretagne. Ce chemin du Grande Randonnée nous fait découvrir le littoral breton. Il nous permet de nous émerveiller devant la mer et ses couleurs changeantes. Au cours de notre promenade, nous allons apprécier ces fleurs sauvages et leurs tons vifs, en accord avec le paysage. Nous pourrons gravir les rochers aux multiples textures  que le vent et les marées ont façonnés. Un paysage changeant aux multiples facettes qui correspond bien au caractère de la Bretagne et de ses habitants.

Ce petit chemin qui suit une côte très découpée.

Notre sentier côtier longe la mer. parfois sur la plage, parfois tout en haut des falaises. De nombreuses dénivellations nous permettent de découvrir des points de vue très différents. Selon l’orientation, la mer peut-être verte ou bleue, limpide ou agitée. On lui trouve même des reflets dorés lorsqu’elle est éclairée par le soleil couchant.

Le chemin est dégagé mais lorsque les pentes sont très escarpées, des marches retenues par des rondins de bois nous facilitent l’ascension. Parfois la nature a repris ses droits et envahi notre GR34 de racines centenaires. 

Nous passons sous des tunels constitués par des pins recourbés. Nous franchissons des cours d’eau encaissés dans des vallées profondes au moyen de petits pont de bois. 

Que nous soyons à découvert ou à l’ombre des pins parfumés, le vent du large rafraîchit l’air et nous rappelle que nous sommes bien en Bretagne. Ce air est parfumé par l’odeur de noix de coco que dégagent les ajoncs mêlée à celle de la sève de pin.

Des fleurs sauvages blanches, jaunes ou violettes tapissent le bord du chemin. On retrouve certaines de ces plantes dans les fentes des roches, entre les racines des arbres ou sur les flancs verticaux des nombreuses falaises qui donne tout le charme à cette partie de la côte de la baie de Saint-Brieuc. A marée haute, on en oublie même que cet endroit est spécialisé dans l’élevage des moules, la myticulture. Quelques heures plus tard, les bouchots, poteaux plantés sur l’estran, apparaîtront lorsque la mer se sera éloignée.  Un spectacle rythmé par les marées toujours très importantes sur ces côtes.

Laisser un commentaire

Fermer le menu