Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Symbole vivant

En mars 2018, une étude du  Journal des Entreprises, qui dénombre 216 magasins fermés (36%), pointe une situation de plus en plus inquiétante. Certains de ces magasins sont fermés depuis plus de 10 ans.

Cette étude a confirmé que c’est le concept que l’on propose aux clients qui détermine le succès du magasin. 

Nous allons assister à un retour de commerçants indépendants, qui misent sur des niches bien ciblées.

En 2017, 29 commerces ont ouvert ou ont été repris.

La population

La population, croissante jusqu’en 1975 a subi une baisse de près de 15 % en 15 ans. Depuis 1990, on constate une très légère reprise (+3% sur 21 ans).

1 hab
en 1968
1 hab
en 1975
1 hab
en 1990
1 hab
en 2011

Les grands projets

Inscrite dans le Plan Climat Énergie Territoire (PCET), la Boucle Énergétique Locale de Saint-Brieuc Agglomération a comme enjeu la mise en place d’une politique énergétique intégrée qui prenne en compte la multiplication des sources d’énergies renouvelables sur le territoire de l’agglomération (et notamment la future production du parc d’éoliennes en baie de Saint-Brieuc) en la mettant en adéquation avec la consommation énergétique du territoire. La Boucle Énergétique Locale, lauréate de l’appel à projets régional en 2013, a pour socle la maîtrise de l’énergie et la réduction des consommations. Ce socle existant est décliné en plan d’actions ambitieux portant à la fois sur le patrimoine et les grandes compétences communautaires, dont l’habitat, les déplacements et les déchets

Illustration de la future ligne TEO - Crédit L'ExplographeTEO, c’est la future ligne de bus qui traversera notre territoire d’Est en Ouest. Avec un haut niveau de service, elle conjuguera à la fois rapidité, régularité, fréquence et confort.

  • 8 km de ligne
  • 21 stations
  • 2 parkings relais de 200 places aux Plaines Villes (ouest) et à Chaptal (est)

Le projet d’aménagement du Pôle d’Echanges Multimodal (PEM) modifiera les accès afin de fluidifier et mieux équilibrer les deux rives de la gare. Ainsi, les voitures seront plutôt orientées vers le sud du pôle d’échanges, tandis que les transports en commun seront fortement développés au nord, notamment grâce au passage de TEO et à l’implantation de la gare urbaine et interurbaine (TUB et Tibus).

Avec le prolongement jusqu’à Rennes de la Ligne à Grande Vitesse “Paris-Le Mans”, la desserte des territoires costarmoricains va s’améliorer : un effet incontestablement positif pour l’attractivité des Côtes d’Armor. (-40 mn environ vers Paris)

les dates clés :

2005-2013 : restructuration et extension du Palais des Congrès

  • 2010 livraison de la Tranche 1 : Hermione-Rotonde-Hall Nicolas
  • 2013 livraison de la Tranche 2 : Pavillon 2 du palais des Congrès


2011
 : réalisation du pavillon administratif du Palais des Congrès et des Expositions


2013-2014
 : réalisation de la chaufferie bois du quartier de Brézillet Énergie bois destinée au chauffage du Palais des Congrès et des Expositions, d’Aquabaie, de la Salle Stéredenn et de la Maison Départementale des Sports.


2013-2015
 :

  • parvis du Palais des Congrès et des Expositions (Tranche 1)
  • construction du premier hall du parc des expositions et d’ateliers (5 000 m²)


2015-2025
 :

  • Requalification de l’ex marché de gros en pôle restauration
  • Destruction du hall Rateau
  • Construction de deux nouveaux halls d’exposition (2 X 5 000 m²)
  • Destruction des halls Kervizik
  • Finalisation du parc de stationnement périphérique (1 500 places)
  • Achèvement du parvis (Tranche 2)
  • Implantation d’une structure hôtelière 3-4 étoiles
  • Requalification de l’axe routier et transports en communs Pierre de Coubertin
  • Réalisation du nouveau giratoire d’accès sud de Saint-Brieuc et redimensionnement du rond-point de Brézillet

Le Grand Légué est un projet de valorisation, tant économique, touristique qu’urbanistique visant à :

  • affirmer la dimension maritime du territoire,
  • favoriser l’implantation d’entreprises,
  • créer un cadre de vie agréable pour les usagers.

Des équipements renforcés

Le Quai Armez : le projet de requalification de ce pôle nautique est validé depuis avril 2011. 5 000 m2 de locaux sont prévus pour l’accueil d’activités nautiques, tertiaires et d’habitat (potentiel de 16000 m2).


La Maison des cultures de Bretagne
 : unique sur l’Agglo, ce futur équipement vise à promouvoir la culture gallèse et bretonne et développer leur pratique sur l’Agglo.


La nouvelle passerelle mobile
 permet aux piétons de circuler d’une rive à l’autre, entre commerces et balades. Mais la circulation maritime reste une priorité.

Le Carré Rosengart au Légué

Le Carré Rosengart, géré par la Chambre de commerce et d’industrie, offre à la fois un pôle technique (réparation nautique, stockage, entretien…) et un centre d’affaires (bureaux et commerces dans un espace de 10 000 m2).


L’aménagement d’une plateforme dédiée à l’hivernage et la maintenance des bateaux de plaisance
, sur un site d’une surface de 5300 m², permet :

  • d’augmenter la capacité d’accueil du Légué.
  • d’accroître l’activité portuaire pour toutes les entreprises ayant une activité de services et de maintenance de bateaux.
  • de requalifier le site.
  • de poursuivre les aménagements réalisés par la Chambre de commerces et d’industries (cheminements piétons).

Les travaux de cette plateforme, d’un montant de 325 000 €, se sont achevés en juin 2012.
(Pour en savoir plus sur le phasage du chantier et le coût des travaux, téléchargez le communiqué de presse).

Le Légué en chiffres

  • 5ème port breton en termes d’activités.
  • 30 entreprises de la filière nautique implantées sur l’Agglo.
  • Une passerelle mobile mise en service en septembre 2011.
  • Le port du Légué propose 300 anneaux à ce jour, 600 à terme.
  • La Maison des cultures de Bretagne : près de 300 m2 dédiés aux associations pour la promotion de la culture bretonne

Un pôle balnéaire de qualité

Saint-Brieuc Agglomération et la Ville de Plérin travaillent ensemble pour reconquérir l’espace naturel et urbain et dynamiser les Rosaires.

Le “schéma directeur d’organisation et d’aménagement” doit permettre de renforcer l’attractivité des Rosaires. Trois pôles de développement ont été identifiés:

  • le cœur des Rosaires
  • le secteur de Clairefontaine
  • le village de Tournemine

Le projet de réaménagement des Rosaires consiste à transformer ce site en véritable station balnéaire du XXIe siècle.

Plusieurs thématiques font partie d’une concertation avec les riverains :

  • reconversion urbaine
  • extension de l’esplanade
  • développement des transports
  • aménagement urbain, hébergement
  • préservation et développement les activités sur le littoral (nautisme, animations…)
  • protection de l’environnement et du patrimoine

Laisser un commentaire

Fermer le menu